Nos coups de cœur bretons

Été 2018.

Comme j’ai pu déjà le dire dans le carnet, ce mois passé en Bretagne a été un véritable coup de cœur dans son ensemble. Difficile, alors, d’extraire certains moments, certaines adresses, mais ne nous défilons pas : je me lance et je vous présente donc quelques lieux qui m’ont particulièrement marquée.

[Je rappelle que mes propos n’engagent que moi et qu’ils sont sincères et spontanés. Je ne suis pas sponsorisée, je n’ai aucun partenariat avec les adresses mentionnées ici]

Trégastel et la presqu’île de Renote, Côtes d’Armor

Tous les bords de mer sont vivants, c’est indéniable. Selon l’heure de la journée, selon la marée, la lumière, chaque instant est unique, chaque moment vous touchera de manière différente. Mais c’est tout particulièrement vrai à la presqu’île de Renote, que l’on a tous adorée. Ce lieu offre une variété de paysages incroyable dans un si petit spot !

La plage principale (celle à côté du parking) est dorée, colorée, magnifique. Je conseille de la découvrir à marée basse ou à « mi-marée », alors que l’eau dévoile les reliefs du sable et les rochers. Le reste de Renote nous plonge entre forêt, rochers impressionnants et eau cristalline et argentée.

Plus de détails dans le carnet : ici pour la première partie, sous un grand soleil pour sous la brume de mer, et ici pour la seconde, à la pointe de la presqu’île et dans les rochers.

La plage de l’île Vierge, presqu’île de Crozon, Finistère

D’accès peu évident à trouver, cela veut la peine de persévérer. Outre la plage en elle-même qui vaut le coup d’œil, ce sont surtout les environs qu’il faut découvrir : c’est magnifique, les couleurs rappellent celles des tropiques et n’ont rien à envier à la Martinique ! La petite promenade qui mène à la plage en question (sur le GR34) donne de multiples points de vue à tomber (presque littéralement puisque l’on est en hauteur, ce qui permet d’admirer la côte à loisir).

Moment magique pour les yeux, j’ai hâte d’y retourner et de parcourir le sentier des douaniers plus longuement autour de Morgat !

Plus d’info ici, dans mon carnet.

Plage des Dunes, Fouesnant, Finistère

Si nous étions à la Martinique en passant pas la plage de l’île Vierge, nous partons cette fois pour les Seychelles !

La plage des Dunes, à Fouesnant, est elle aussi magnifique, et nous avons tous passé un très bon moment. Personne, dans l’équipe, n’aime particulièrement se prélasser au soleil, le farniente n’est pas vraiment notre tasse de thé… On a pourtant passé des heures sur cette plage à s’amuser, sauter, plonger, jouer, défier les lois de l’équilibre… Le cadre est plutôt sympa, non ?

Plus d’info dans le carnet.

Le comptoir des algues, Roscoff, Finistère

Lutin, curieux de découvrir des spécialités culinaires locales, a souhaité découvrir le comptoir des algues, à Roscoff. Le comptoir des algues propose de nombreux produits cosmétiques et alimentaires (Thalado) confectionnés à partir de diverses algues.

Nous avons testé quelques terrines de mer et pris quelques savons qui nous ont beaucoup plu, mais au-delà de ce qu’offre cette boutique, c’est vraiment la rencontre avec la dame qui la tient qui nous a marqués. Les informations qu’elle délivre sont intéressantes, elle est passionnée et sait transmettre son engouement pour l’univers des algues, mais je vous invite à en lire davantage dans le carnet !

Crêperie Aux Crêpes d’or, Audierne, Finistère

Gros coup de cœur pour cette petite crêperie qui pourtant ne paie pas une mine. Située dans la rue parallèle au quai qui longe le port d’Audierne, elle ne propose pas, contrairement aux autres restaurants plus attrayants, de vue sur les bateaux, ni de terrasse, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle ! On s’y régale pour un prix très raisonnable. Nous y sommes allés plusieurs fois, à tester les yeux fermés !

Chez Ty Kouign, Minihy-Tréguier, Côtes d’Armor

Oh my god. Jamais nous n’aurions dû tester les kouign amann de chez Ty Kouign !!! Je dois avouer que je ne suis pas spécialement fan de cette spécialité bretonne. Ou plutôt, que je n’étais pas spécialement fan de ce dessert. Ce n’est pourtant pas faute d’être très gourmande ! Mais rares sont les kouign amann qui ont mes faveurs, je les trouve souvent très écœurants. C’est pourquoi il ne m’est pas difficile de ne pas en prendre, chaque fois que nous allons en Bretagne…

Mais nous avons d’abord été intrigués par cette boutique jaune qui attire l’œil, posée au milieu de nulle part, sur un rond point en pleine campagne. On a retenu le nom : on passait souvent devant lorsque nous logions à Camlez. Plus tard, dans la rue, par hasard, Lutin a entendu deux personnes parler de ce fameux kouign amann, la première le recommandant très chaudement à la seconde, en disant que c’était tout simplement les meilleurs qui puissent. C’est ce qu’on appelle littéralement du bouche à oreille ! De l’oreille à nos bouches, il n’a fallu qu’un instant : nous nous devions de goûter ce gâteau. Et là, un mythe se crée. Ils sont absolument délicieux, on pourra choisir la cuisson selon les goûts, pour que le caramel soit plus ou moins prononcé, la pâte plus ou moins dorée, mais dans tous les cas, réchauffés correctement, ils sont à tomber : pas le moindre écœurement en vue, que du plaisir. On a partagé notre découverte avec la famille pendant notre semaine de regroupement, tous sont tombés sous le charme. Bon, vous l’aurez compris, on recommande très chaudement. Une tuerie. Heureusement qu’il n’existe pas de boutique vers chez nous, ma balance partirait en dépression…

La Roche Jagu, le château et les jardins

J’en parle assez longuement dans le carnet, je ne vais donc pas m’étendre sur le sujet, mais j’ai adoré ce lieu, aussi bien pour la visite du château que pour l’expo qui s’y trouvait, ainsi que pour ses jardins originaux et, même si je n’aime pas ce mot à la mode, ludique. Toutes les infos ici : la Roche Jagu et ses jardins, et toutes nos impressions ici : carnet de Bretagne.

Pontrieux, la cité des lavoirs

Même chose que pour la Roche Jagu, je vous invite à consulter le carnet de notre périple breton pour découvrir cette belle cité, pleine de charme, paisible et colorée… Moment très agréable, au point que nous y sommes retournés lors de la fête des lavoirs, mi août !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *