Étape 4 : Saint Pol de Léon, halte rapide dans le Finistère nord

Un mois en famille sur les route bretonnes, été 2018 : le carnet

Prochaine étape : Saint Pol de Léon, dans le nord du Finistère. Deux nuits seulement sur place : il a fallu, comme toujours, faire des choix… Notre objectif premier est de visiter l’île de Batz.

BREAKING NEWS : il n’y a pas d’ombre sur l’île de Batz. Ah ouais. Bon, le magnifique soleil qui nous accueille dans la région et la chaleur particulièrement marquée nous découragent : on esquive l’île, on va se contenter des alentours de Saint Pol. Après tout, une journée au calme ne nous fera pas de mal…

Meneham

Ce matin, pendant que l’on refait les bagages, les filles montent une dernière fois avant le départ pour le nord. La route passe plus rapidement que je ne l’imaginais… Je reste très impressionnée par la verdure : la végétation est particulièrement développée à mes yeux, pourtant, les locaux disent que tout est sec et cramé. Je suppose que les autres étés doivent être plus verts encore…

Avant de rejoindre notre location, nous visitons Meneham, à Kerlouan. Vous savez bien, c’est là que se trouve LA maison encastrée dans la roche… Jugez plutôt :

Oops, non, ce n’est pas ça. Mais qu’est-ce donc ?

Nous arrivons en fin de journée, l’animation retombe et les exposants ferment boutique. Ou plutôt, replient leurs stands… Difficile de savoir si l’on a échappé à un vide grenier ou à des animations vintage, dommage…

Il n’en reste pas moins que la visite du hameau et les explications sur la vie (rude) des pêcheurs goémoniers valent le détour, c’est très intéressant. C’est une belle surprise car pour être honnête, seule la curiosité architecturale du coin (la fameuse maison citée plus haut) a mené nos pas jusqu’ici, je ne savais pas qu’il y avait en réalité tout un village restauré et dédié à l’histoire de ce lieu.

Voici enfin la star plutôt photogénique :

Située en bord de mer, on profite de cette pause pour se dégourdir les jambes. Les Gnomettes ne s’en lassent pas, je dois reconnaître que moi non plus. Ça ne doit évidemment pas avoir le même charme l’été par beau temps qu’au quotidien tout au long de l’année, mais un jour, qui sait, pourquoi ne pas poser nos valises en bord de mer…

Roscoff

Aujourd’hui, on traîne… Après avoir fait le choix de ne pas visiter l’île de Batz pour les raisons que l’on sait, on se rabatz (no comment) sur Roscoff et une boutique dédiée aux algues qui intéresse tout spécialement Lutin : il espère y trouver des idées pour la cuisine et des recettes originales.

On rencontre au Comptoir des algues une dame passionnée et passionnante, qui sait transmettre son intérêt pour les algues et leurs applications. Un film d’une dizaine de minutes nous présente leur histoire, leur variété, leur intérêt pour l’écologie, ainsi que leurs bienfaits et les produits qui les utilisent, dans l’alimentation, la cosmétique mais également dans la santé.

Très loin d’une pub, cette vidéo est instructive et change notre regard sur ces algues… Saviez-vous qu’elles étaient le vrai poumon de la Terre ? Ce sont elles qui produisent la majorité de notre si cher oxygène !

La personne qui tient cette boutique, par sa passion, a su sauver l’activité il y a plusieurs années déjà, alors qu’elle risquait de s’éteindre. Lorsque l’on passe quelques temps avec elle, on comprend aisément qu’elle ait réussi son pari : une rencontre coup de cœur, une discussion chaleureuse et humaine, nous ne sommes pas dans la vente mais dans l’échange : elle nous donne par exemple des conseils avisés sur la visite de la Bretagne qui n’ont rien à voir avec l’objet de sa boutique, on discute de notre région qui se trouve être sa région d’origine… C’est très agréable ! Merci à elle, qui a souhaité rester anonyme.

Au-delà de cette belle rencontre, nous avons testé certains produits (notamment les savons) et nous n’avons pas été déçus.

Sur ses conseils, nous souhaitons aller à la plage du Dossen, à Santec. On découvre en rejoignant la voiture quelques structures métalliques colorées et joyeuses… La ville de Roscoff en est parsemée, à vous de retrouver ces poissons immuables qui offrent des perspectives et des lignes intéressantes :

La plage du Dossen, Santec

Nous voici à la plage. Les Gnomettes en profitent pour se rafraîchir, surtout Mini G qu n’hésite pas à plonger dans l’eau pourtant relativement fraîche.

Je dois humblement reconnaître que je ne suis pas éblouie par cette plage, elle n’a rien de particulier à mes yeux. Sympa, comme tant d’autres… Pendant que les filles s’amusent dans l’eau, j’essaie de tirer parti des quelques cailloux, du ciel intense et, bien sûr, des algues ! Cela peut sembler totalement idiot, mais lorsque je disais plus haut ne plus avoir le même regard sur elles, c’était vrai !

Depuis plusieurs jours, mon appareil photo me joue des tours. Dans des conditions qui devraient pourtant être idéales, c’est-à-dire avec une lumière franche, en extérieur, sans contre-jour ni rien de particulier, il peine grandement à effectuer la mise au point, et il arrive régulièrement qu’il échoue. Je dois alors changer de mode, puis revenir au mode initial, pour avoir une chance qu’il la fasse… Il surexpose souvent des clichés qui ne devraient lui poser aucun problème ! Depuis plusieurs années, je connais la bête et je sais qu’elle me lâche.

Le résultat peut être intéressant, mais j’aurais préféré qu’il reste fiable jusqu’à la fin du voyage…

La journée fut plutôt calme. Demain, départ pour Trégastel, que j’attends avec grande impatience !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *