Étape 6 – Atelier des savoir-faire et musée du jouet

Jura en camping-car, automne 2018 : le carnet

C’est donc armés d’une bonde pour évier flambant neuve (il y a de quoi rêver, avouez…) que l’on reprend nos visites jurassiennes. J’avais très envie de découvrir l’atelier des savoir-faire, à Ravilolles, qui s’attache à présenter les métiers artisanaux régionaux. La visite se déroule en deux temps : la première partie, permanente, est consacrée aux métiers du bois, et plus particulièrement à celui de tourneur avec une démonstration que l’on a tous trouvée époustouflante ; la seconde, temporaire, est une exposition dédiée aux métiers liés aux textiles.

La visite est agréable, instructive et conviviale. On observe attentivement les gestes du tourneur qui, alors que le bois est maintenu selon un axe de rotation par la machine, crée une pièce asymétrique d’une finesse incroyable !

Les Gnomettes passent également beaucoup de temps à utiliser un mini métier à tisser, je suis surprise de voir que l’une comme l’autre se prend au jeu de manipuler la laine et de multiplier les mailles…

Je reconnais être un peu déçue par la visite en ce sens que je croyais que de nombreux métiers manuels seraient présentés, mais sûrement m’étais-je mal renseignée : les artisanats mis en avant doivent être différents selon les périodes. Je reste donc un peu sur ma faim, mais on recommande néanmoins sans aucune hésitation l’atelier des savoir-faire qui est justement dosé (dans la quantité d’informations délivrées), à compléter par le sentier que l’on n’a malheureusement pas pu parcourir car le temps se dégradait de minute en minute, le froid et la pluie glaçante nous ont découragés.

A noter que l’atelier des savoir-faire dispose aussi d’un fablab, et que de nombreux stages (qui me font de l’œil) y sont animés tout au long de l’année.

Comme il nous reste du temps pour la journée, nous décidons de nous rendre au musée du jouet, à Moirans-en-Montagne.

L’expo temporaire retrace l’histoire des Lego, ce qui devrait combler, une fois encore, Mini Gnomette qui passe des heures à fabriquer de multiples robots, voitures ou pyramides avec les briques mondialement connues.

Le musée est spacieux et tous les types de jouets y ont leur place : les anciens comme les nouveaux, les jouets d’intérieur comme ceux d’extérieur, leur fabrication est présentée dans l’un des derniers espaces et il est amusant, pour les parents, de retrouver d’anciens jeux, et surprenant, voire effrayant, pour les enfants de découvrir les visages parfois inquiétants des poupées ou pantins d’un autre siècle.

On nous avait dit à l’entrée qu’un heure et demie suffirait pour l’ensemble de la visite, nous avons trouvé ça trop court et les derniers espaces ont dû être faits au pas de course. C’est signe que l’on a apprécié la visite, ce très intéressant musée mérite le détour !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *